Pouvons-nous manger des œufs chaque jour ? • Kombat Group

Combien de fois cette pensée vous a traversé l’esprit ? Si vous aimez les œufs comme la plupart d’entre nous, probablement à chaque fois que vous avez gouté au goût délicieux d’un jaune d’œufs. Dans cet article, nous vous expliquerons de quoi un œuf est fait et quels sont les effets de la consommation d’œufs sur notre corps.

Le bon et le mauvais cholestérol

La relation entre le cholestérol et les problèmes cardiaques est établie, l’abaissement du cholestérol-LDL (« mauvais cholestérol ») étant la principale cible du traitement préventif. De plus, des études épidémiologiques rapportent un risque plus faible de maladie cardiaque avec une concentration élevée de cholestérol HDL (« bon cholestérol »).
Le mot cholestérol a acquis une connotation négative dans la société: cependant, il est essentiel à notre corps pour isoler les nerfs, créer les membranes des cellules et la production de certaines hormones.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour la prévention des maladies chroniques liées aux régimes alimentaire, la recommandation est un apport de moins de 300mg de cholestérol par jour. Pour les personnes qui ont ou présentent un risque de maladie cardiaque, l’objectif est de garder un apport en dessous des 200mg par jour.

Le bénéfice des œufs

Les œufs sont une source considérable de cholestérol, mais ils ont un intérêt particulier d’un point de vue fonctionnel, car ils offrent une source de calories modérée (environ 140-170 kcal/100 gr), une protéine d’excellente qualité, des possibilités de préparations variées et un faible coût, ce qui rend les œufs accessible à la plupart de la population. Les œufs sont également riches en composés liposolubles et peuvent donc constituer une intégration nutritive dans les régimes alimentaires des personnes de tout âge et à différents stades de leur vie. En particulier, les œufs peuvent jouer un rôle utile aux régimes des personnes qui on un risque d’apport faible en nutriments tels que les personnes âgées, femmes enceintes et enfants.

Notre corps et le choléstérol

Il est important de comprendre que notre corps produit approximativement 75% du sérum cholestérol et seulement 25 % du sérum cholestérol provient de notre régime alimentaire. Qu’est ce que cela signifie ? cela signifie que votre corps est capable de réguler votre cholestérol !

La majorité de la population (2/3) n’a que peu ou pas d’augmentation de cholestérol lorsqu’elles en consomment en grande quantité. Ces individus sont classifiés comme hypo-répondeurs ou compensateurs, car ils peuvent compenser en réduisant la biosynthèse du cholestérol, l’absorption et l’excrétion. D’autre part, une petite portion de la population a une augmentation beaucoup plus importante du cholestérol, ces individus sont classés comme hyper-répondeurs ou non-compensateurs.

Plusieurs facteurs tel que l’ethnie, la génétique, les facteurs hormonaux et l’indice de masse corporel déterminent qui sera hyper- ou hypo- répondeurs au cholestérol.

Conclusions

Les récentes études, développées dans le but de déterminer l’impact de la consommation de 1 à 3 œufs par jour indiquent que :

  • La consommation quotidienne n’affecte pas négativement les lipides dans une partie de la population étudiée;
  • Dans certains cas, il semble améliorer le profile lipidique des individus en augmentant la quantité et la tailles de particules de HDL et aussi augmenter les particules moins nocives de LDL;
  • D’autres résultats ont démontrés une association inverse de la consommation d’oeufs avec les maladies cardiovasculaires (mois d’un oeuf par jour) .

Il est important de garder à l’esprit qu’un régime alimentaire sain et une composition corporelle adéquate sont essentiels pour réduire les risques de développer des maladies non transmissibles et la réponse concernant la quantité de consommation d’oeufs quotidienne doit être analysée individuellement.

MSc Ágatha Transfeld
Nutritionist

Master’s Degree in Food and Nutrition

References:
https://heart.bmj.com/content/heartjnl/early/2018/04/17/heartjnl-2017-312651.full.pdf
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5946211/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4303863/pdf/nutrients-07-00706.pdf
https://academic.oup.com/jn/article/147/3/323/4669740

Blogs récents